Madeleine Cantin Cumyn



Faculté de droit

 

(FR) Photo of Madeleine Cantin Cumyn

Titulaire émérite de la Chaire Wainwright de droit civil


Pavillon Chancellor-Day, salle 43 [Plan]
3644, rue Peel Montréal Québec Canada
Montréal (Québec)
H3A 1W9
 
 
514-398-6624 [Bureau]

Courriel

Site Web externe 
 

 

Biographie

Madeleine Cantin Cumyn s’est jointe à la Faculté de droit de l’Université McGill à titre de Wainwright Research Fellow en 1977 et est devenue professeur titulaire en1991. Elle avait antérieurement été membre de l’Office de révision du Code civil du Québec où elle a notamment assumé la rédaction des rapports sur les successions, les substitutions, la fiducie et la personnalité juridique. Elle est membre retraitée du Barreau du Québec, membre associée de l’Académie internationale de droit comparé et membre titulaire du Centre de recherche en droit privé et comparé Paul-André Crépeau.

La professeure Cantin Cumyn a été Rapporteur général sur le thème de la fiducie au XVe congrès international de droit comparé tenue à Bristol, R.-U. en 1998, consultante dans la réforme du Code civil de la Fédération de Russie et appelée comme expert sur la fiducie québécoise devant la Commission sur la fiducie du Ministère de la Justice de la République française. En 1999, elle a, avec deux collaboratrices, présenté un mémoire à la Commission sur la gestion de l’eau au Québec intitulé Le statut juridique de l’eau en droit québécois.

Madeleine Cantin Cumyn a été professeur invitée à l’Université de Droit, d’Économie et de Sciences d’Aix-Marseilles, 1986, à la Faculteit de Dret, Universitat de Barcelona, 2000 et 2002, à la School of Law, Keio University, Tokyo, 2011. En 2005, elle a prononcé à la Faculté de droit de McGill la Conférence commémorative Wainwright intitulée « Le pouvoir juridique ».

On peut consulter la liste de ses publications et conférences sur le site du Fonds Wainwright: http://www.mcgill.ca/wainwright/fr/chair/cantin-cumyn.

Champs d'intérêt

Droit des biens, successions, fiducies, personnes morales, administration du bien d’autrui, codification du droit privé, droit comparé.